Rechercher

Travailleurs indépendants. Plus qu’une tendance, la future norme en devenir du télétravail?

Dernière mise à jour : 8 mai 2021

Le contexte économique et sanitaire a fait émerger pour les entreprises un nouveau modèle de recrutement, celui de faire appel à des travailleurs indépendants, consultants ou freelances.


Depuis l’apparition de la crise sanitaire, travailler au bureau est pour bon nombre de salariés un souvenir du passé, et ce dans le monde entier. Selon une étude de Forbes.com, le télétravail est devenu la normalité :


§ 40% des entreprises proposent des postes d’emploi en télétravail

§ 71% des employés travaillent actuellement depuis chez eux

§ 90% des salariés souhaitent poursuivre ce mode de travail

§ 94% des employés à domicile recommandent leur situation


Dans le même temps, de très nombreux employés ayant perdu leur travail, ont décidé de se mettre à leur compte, en tant que freelance. Selon une étude de Upwork, menée entre juin et juillet 2020 :


§ 59 millions de personnes (36% des actifs américains) ont travaillé en tant que travailleurs indépendants dans les 12 précédents mois.

§ 12% ont démarré leur activité indépendante durant la pandémie


Les motivations des freelances :

§ 54% d’entre eux se sont mis à leur compte par nécessité,

§ 75% de freelances sont à la recherche de plus de stabilité financière.


Cette nouvelle situation du marché de l’emploi est une opportunité pour les indépendants mais également pour les entreprises. Face à une recrudescence des offres de freelance, les entreprises profitent de la flexibilité et de l’agilité du modèle proposé par le freelancing pour compléter leurs équipes en fonction des besoins. La souplesse de ce marché laisse même imaginer l’émergence d’une « GIG economy» (Economie à la tâche).


La demande sur le marché anglophone est telle qu’une étude de McKinsey estime que « l’industrie » freelance en Inde pourrait croitre de 20 à 30 milliards de dollar d’ici 2025, tandis que le marché du travail en ligne pourrait représenter 2,7 billions de dollars l’économie mondiale toujours d’ici 2025.


Plusieurs facteurs expliquent la croissance du recours au freelance :

· Les freelances sont souvent plus autonomes, responsables, et rentables en peu de temps

· Ils apportent une expertise enrichie dans leur domaine de compétences

· Ils sont nombreux, polyvalents, rapidement accessibles, et répondent à tout type de budget

· Leur recrutement est plus souple, flexible et beaucoup moins couteux qu’un recrutement

Traditionnel


Alors, ce nouveau type de contrat de travail est-il juste une tendance éphémère ou annonce-t-il l’émergence d’une disruption du marché de l’emploi aussi importante que le télétravail ne l’a été ?


Selon Business.com, les entreprises américaines recrutent de plus en plus fréquemment des freelances plutôt que des employés à temps plein. L’une des raisons tient à la mutation d’un marché sur lequel des salariés experts et compétents décident de travailler à leur compte avec leurs propres conditions de travail plutôt que de continuer à être salarié d’une même entreprise.


L’entreprise, quant à elle, trouve chez les freelances, de véritables talents qu’elle va accepter de recruter à temps partiel plutôt que de recruter des employés ayant une expertise moindre qu’il faudra former, sans parler des charges supplémentaires couteuses pour l’entreprise (charges sociales et autres avantages sociaux).


A compétence et résultat égaux, la décision d’opter pour un freelance, que ce soit pour des missions de courtes ou moyenne durée, est sans équivoque. Alors que de nombreuses activités peuvent être segmentées sous forme de mandats et non pas d’activités de longue durée à temps plein, le marché des freelances répond encore une fois aux besoins des entreprises.


Moins visible que l’essor du télétravail, la mutation des recrutements sur le marché de freelances semble se déployer comme une lame de fonds, inexorable et évidente au regard des nombreux avantages offerts par ce statut.


"Laurent Tatford - Co-fondateur OrBuro"



7 vues0 commentaire